close
close
keyboard_arrow_left RETOUR
    A Colt Is My Passport
    A Colt Is My Passport de Takashi Nomura.
    • VEN 08 SEPTEMBRE 2023 À 19:15

    A Colt Is My Passport

    de Takashi Nomura

    L'Étrange Festival. Carte blanche à Gareth Evans. Séance présentée par Gareth Evans.

    (Koruto wa ore no pasupooto)
    Avec Jô Shishido, Jerry Fujio, Chitose Kobayashi, Ryôtarô Sugi, Kanjûrô Arashi
    Fiction l Japon l vosta l 1967
    84 min l Noir et blanc

    À propos du film

    Après avoir liquidé un chef mafieux, un tueur à gages et son chauffeur sont poursuivis par les gangs ligués contre lui. Le piège se referme lentement.

    Acteur fétiche du Maître Seijun Suzuki, Jô Shishido endosse définitivement son rôle de tueur solitaire dans ce qui restait son film préféré parmi la centaine de ceux qu’il a tournés pour la Nikkatsu. Ce film noir japonais à la française, c’est-à-dire totalement melvillien, verse dans l’épure : cadrages anguleux et figures de gangsters dans l’ombre. Les héros, comme absents de leur propre vie, ont le regard exsangue. Dans ce polar teinté d’existentialisme, Takashi Nomura excelle dans l’art du gros plan ; lorsqu’il filme les visages, il en résulte une forme de douceur inattendue.

    Gareth Evans : « Je suis plus qu’excité de pouvoir présenter A Colt Is My Passport, un thriller des années 60, noir, aiguisé, tendu, scandaleusement méconnu, avec des yakuzas et des tueurs à gages, et la nonchalance cool de Jô Shishido dans le rôle du tueur Shûji. La direction photographique de Shigeyoshi Mine est tout simplement étourdissante, la composition et la lumière allant bien au-delà de ce qu’on attend d’un film à ce niveau de budget. Et avec un casting qui joue de cette fusion des genres, Nomura a créé un film noir superbe qui évoque les polars américains mais qui s’inspire aussi de manière fascinante et dans une égale mesure des westerns spaghettis de Leone. Faites-moi confiance, vous siffloterez la musique de Harumi Ibe dans votre voiture et vous vous rejouerez l’énergie féroce de la scène finale durant les jours suivants. C’est un film qui restera dans les annales et je suis aux anges de le partager, et peutêtre de vous le faire découvrir. »

    Polar.
    Scénario : Hideichi Nagahara, Nobuo Yamada, d’après le roman de Shinji Fujiwara. 
    Photographie : Shigeyoshi Mine.
    Montage : Akira Suzuki. 
    Musique : Harumi Ibe. 
    Production : Takeo Yanagawa. 
     

    Séance présentée par Gareth Evans.