close
close
keyboard_arrow_left RETOUR
    "Tu crois que la terre est chose morte"
    "Tu crois que la terre est chose morte" © D.R.
    • MAR 06 OCTOBRE 2020 À 18:30
      Vente en ligne à partir du 23 SEPTEMBRE 2020

    Tu crois que la terre est chose morte

    de Florence Lazar

    Documentaire sur grand écran / En présence de la réalisatrice et de Malcom Ferdinand (docteur en sciences politiques à Paris Diderot et chercheur au CNRS – sous réserve)

    Documentaire l France l 2019
    70 min l Couleur l Cinéma Numérique 2K

    À propos du film

    Un quart des terres de Martinique est gravement pollué. Une seule raison à cela : le recours incontrôlé, pendant plusieurs décennies, à un pesticide extrêmement toxique, la chlordécone, pour traiter les bananeraies, première ressource économique de l’île.

    Tu crois que la terre est chose morte déploie le contexte écologique et politique en Martinique à travers des rencontres avec des paysan·nes, un ethno-pharmacologue, une herboriste médicinale locaux. Ce contexte se caractérise avant tout par une pollution généralisée résultant de l’usage massif de la chlordécone. Pendant plus de vingt ans, ce pesticide cancérigène a été utilisé par un petit nombre de personnes descendant des premiers colons esclavagistes des Antilles, afin de préserver les plantations de bananeraies destinées à l’exportation. La pollution ainsi causée a rendu la vie de la population particulièrement précaire, et reflète ce que Malcom Ferdinand, dans Une écologie décoloniale, appelle un « habiter colonial » : « Plus qu’une contrainte par un effet de marché, la domination écologique désigne ici une imposition pure et simple d’une vie toxique. » Les différents personnages du film explorent des approches alternatives pour contrer cette destruction environnementale à partir de pratiques et transmissions de savoirs ancestraux. Ainsi, le regard sur la nature vacille ; elle apparaît tantôt comme domestiquée et exploitée à grande échelle, tantôt contaminée par des substances toxiques invisibles, tantôt comme une alliée dans la lutte pour la survie.

    En présence de la réalisatrice et de Malcom Ferdinand (docteur en sciences politiques à Paris Diderot et chercheur au CNRS – sous réserve)

    Tarif spécial 10€ les deux films.

     

    Consultez ici nos conditions sanitaires.