close
close
keyboard_arrow_left RETOUR
    Fantastic Mr Fox
    Fantastic Mr Fox © Collection Christophel
    du 17 SEPTEMBRE 2011 au 13 JUIN 2012

    Les Après-midi des enfants (saison 2011 / 2012)

    Dès le mois de mars, les mercredis et samedis des Après-midi des enfants s’aventurent dans les bois pour des promenades peuplées d’ours et de loups, mais aussi de tigres et de singes. Et quand la forêt se fait jungle, on peut même y croiser Mowgli ou encore Tarzan… En Salle des collections, ce sont d’autres films et des jeux multimédias qui attendent les cinéphiles en herbe. 

    “Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas”. Nous connaissons tous cette ritournelle enfantine, hommage à l’animal magistral et redouté, miroir parfait des facettes magnétiques et inquiétantes que recèle la forêt.
     

    Au cinéma, comme en littérature, la forêt est le berceau des contes et des histoires fantastiques. Tour à tour mystérieuse, imaginaire, magique et enchantée, elle abrite ogres, loups ou créatures mystérieuses (Les Trois Brigands, Pierre et le loup, Brendan et le secret de Kells…). Ses cimes majestueuses en font aussi l’habitacle naturel des grands héros mythiques, de Tarzan à Robin des bois… Elle est également le lieu d’aventures initiatiques où l’on évolue naturellement (Rox et Rouky, Léo roi de la jungle, Fantastic Mr Fox) mais où l’on peut aussi se retrouver plongé sans l’avoir voulu (L’Ours montagne, À pas de loup…). La forêt de cinéma se révèle alors un symbole très fort du rite d’apprentissage : sa traversée est pleine d’épreuves auxquelles se confronter pour en sortir vainqueur. Comme les arbres, en forêt, nous sommes poussés à grandir ! 

     

    Au milieu des bois, tout s’entrelace, les sensations comme les questionnements. Au-delà des contes, la forêt est ainsi au coeur des combats liés à l’écologie. Emmenés par des princesses volontaires et guerrières (Nausicaä de la vallée du vent, Princesse Mononoké), nous partons combattre coûte que coûte la destruction des forêts et la bêtise humaine. Et au beau milieu de la forêt amazonienne, une rencontre entre la petite Mia et des étranges Migous, en charge de la préservation de l’écosystème, est un éveil, sensible et drôle, à la conscience politique et écologique. 

    Enfin, comme les mers, la forêt est l’élément naturel que l’on retrouve aux quatre coins du monde. Elle fédère les paysages et rythme le quotidien de la planète : sa représentation au cinéma est aussi une invitation au voyage et à la rencontre des cultures. Et d’ailleurs, des steppes sibériennes à la jungle amazonienne, comment vit-on en forêt ? Réponses en partageant les manières de vivre (ou survivre ?) des familles et animaux dans les deux très beaux documentaires Chang et Kounak, le lynx fi dèle, ou le merveilleux fi lm d’aventures Le Livre de la jungle. Alors frayons-nous un chemin sur les traces du Petit Poucet et traversons ensemble cet espace à conquérir, inventer et protéger. 

     

    La filmographie Promenons-nous dans les bois :

    À pas de loup d’Olivier Ringer (2011)
    Les Aventures de Robin des bois de Michael Curtiz (1938)
    Attendons demain de Hu Xianonghua (1962)
    La Belle au bois dormant de Lotte Reiniger (1954)
    La Belle au bois d’or de Bernard Palacios (2001)
    Brendan et le secret de Kells de Tomm Moore (2009)
    Chang de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack (1927)
    Le Château des singes de Jean-François Laguionie (1999)
    L’écureuil qui voyait tout en vert de Behzad Farahat (2008)
    Fantastic Mr Fox de Wes Andersen (2009)
    La Forêt d’émeraude de John Boorman (1985)
    La Forêt de Miyori de Nizo Yamamoto (2007)
    Kounak, le lynx fidèle d’Agassi Babaian (1971)
    La Légende de la forêt d’Osamu Tezuka (1987)
    Léo, roi de la jungle de Yoshio Takeuchi (2005)
    Loulou de Serge Elissalde (2003)
    Le Livre de la jungle de Zoltan Korda (1942)
    Mia et le Migou de Jacques-Remy Girerd (2008)
    Mister Strauss Takes a Walk de George Pal (1942)
    Nausicaä de la vallée du vent de Hayao Miyazaki (1984)
    L’Ours montagne d’Esben Toft Jacobsen (2011)
    Perdons-nous dans les bois de Lasse Persson (2007)
    Petite escapade de Pierre-Luc Granjon (2001)
    La Petite Fille et les lapins d’Alla Gratcheva (1988)
    Pierre et le loup de Suzie Templeton (2006)
    Princess Bride de Rob Reiner (1987)
    Princesse Mononoké de Hayao Miyazaki (1985)
    Rox et Rouky de Ted Berman, Richard Richet Art Stevens (1981)
    Tarzan de Kevin Lima et Chris Buck (1999)
    Tarzan, l’homme singe de W.S. Van Dyke (1932)
    Le Tigre et les animaux de la forêt de Dace Riduze et Janis Cimermanis (2007-2010)
    Tôt ou tard de Jadwiga Kowalska (2007)
    Les Trois Brigands de Hayo Freitag (2007)
    Winnie l’ourson et l’éfélant de Frank Nissen (2005)

    Réagissez !