close
close
keyboard_arrow_left RETOUR
    • DIM 20 OCTOBRE 2013 À 15:30

    Les Diaboliques

    de Henri-Georges Clouzot

    Avec Véra Clouzot, Paul Meurisse, Charles Vanel, Simone Signoret
    Fiction l France l 1955
    114 min l Noir et blanc

    À propos du film

    Un pensionnat pour garçons. Une femme malheureuse, propriétaire des lieux. Son mari, le directeur de l'établissement. Et une enseignante, maîtresse du directeur. A l'intérieur de ce triangle, dans ce lieu clos, va se nouer une intrigue complexe, à la fois criminelle et sexuelle, à la noirceur jamais démentie…

    Derrière l'histoire que raconte en surface ce formidable classique du film noir à la française — celle d'un homme et de sa maîtresse complotant pour éliminer l'encombrante épouse —, il n'est pas difficile d'en déceler une autre où domine la sensualité des relations des deux femmes. Henri-Georges Clouzot, le cinéaste de "Quai des Orfèvres" du "Corbeau", de "La Vérité" et de tant d'?uvres majeures du cinéma français des années 40-60, n'en finit pas de semer des indices de cette lecture lesbienne de son film (effleurements, lit partagé lors d'un voyage…), aidé en cela par une Simone Signoret magnifique et énigmatique. Film d'atmosphère autant qu'intrigue policière, film d'acteurs prodigieux aussi (Signoret, Meurisse, Vanel…), "Les Diaboliques" n'en finit pas de fasciner par la violence et la cruauté infinies des rapports humains qu'il met en scène.