close
close
keyboard_arrow_left RETOUR
    Design graphique : ABM Studio
    Design graphique : ABM Studio Visuel : La Cordillère des songes © Pyramide Films / Heimat Is a Space in Time © Deckert Distribution GmbH / Jeune Bergère © Lux for Film
    du 17 SEPTEMBRE 2019 au 31 JUILLET 2020

    100% doc

    La rentrée documentaire s’annonce belle et variée !

    Au programme :

    En février : la soirée Documentaire sur grand écran met à l’honneur des regards singuliers sur des êtres qui éprouvent l’oppression dans leur propre chair avec Sonita de Rokhsareh Ghaem Maghami et Toutes les vies de Kojin de Diako Yazdani, présenté en avant-première. Vitalité des combats encore avec Bleu, Blanc, Rose d’Yves Jeuland sur le mouvement homosexuel des années 1970 aux années 2000. Fable documentaire dansée et « rappée », On n’est pas des marques de vélo suit un danseur de hip-hop issu de l’immigration, qui se trouve banni par la France. Dans Edgar Morin, un penseur à Paris de Momoko Seto (en présence de la réalisatrice), le grand philosophe raconte son rapport privilégié à la capitale.

    En mars : Le processus de création artistique est au cœur des programmes du mois de mars. Documentaire sur grand écran évoque la création musicale avec Solo d’Artemio Benki, portrait d’un pianiste virtuose atteint de schizophrénie, film sélectionné à l’Acid 2019. Musique encore avec Trio d’Ana Dumitrescu, présenté en avant-première, émouvant portrait d’un violoniste rom, et photographie avec Raymond Depardon (Les Années Déclic 1957-1977). Enfin, à ne rater sous aucun prétexte, la soirée militante autour de l’avant-première de Femmes d’Argentine (Que Sea Ley) de Juan Solanas, sur l’incroyable combat des féministes argentines pour tenter de légaliser l’IVG dans leur pays.

     

     

    partenaires

    Réagissez !