close
close
keyboard_arrow_left RETOUR
    Tio Tomás – A contabilidade dos dias
    Tio Tomás – A contabilidade dos dias © Les Armateurs
    • JEU 04 JUILLET 2019 À 19:00

    Courts métrages primés (2e partie)

    Présentés par Yves Nougarède (chargé de sélection films et programmation, CITIA)

    À propos du film

    Tio Tomás de Regina Pessoa
    Canada-France-Portugal, 2018, couleur, 13 min.
    Ce film est un cri d’amour puissant envers cet homme marginal qui aura été déterminant dans la vie de la cinéaste, en plus d’avoir été son étincelle artistique. Un splendide hommage à ce poète du quotidien.
    Prix du jury pour un court-métrage   

    Pulsión de Pedro Casavecchia
    Argentine-France, 2018, couleur, sans dialogue, 7 min.
    Les sentiments obscurs qu'un gamin a accumulés pendant son enfance surgissent avec violence après la mort de sa mère. Exploration de la maltraitance et des dysfonctionnements dans le cadre familial.
    Mention du jury ex æquo – mention spéciale pour la puissance du scénario 
     
    Têtard de Jean-Claude Rozec
    France, 2019, couleur, 13 min 30.
    J'étais toute petite, mais je m'en souviens encore très bien. Papa et maman n'y ont vu que du feu, mais moi, j'ai tout de suite su. La chose qu'il y avait dans le berceau, c'était pas mon p'tit frère. Non. C'était toi.
    Prix FIPRESCI 
     
    Le Parfum d’Irak - "Le Cowboy de Fallujah" de Léonard Cohen
    France, 2018, couleur, 3 min. Feurat Alani, un Franco-Irakien, raconte ses vacances, enfant, dans le pays de ses parents, l'Irak. Les souvenirs joyeux - la famille, la chaleur, la glace à l'abricot - se mêlent aux plus tristes - la guerre, l'embargo, la montée de l'extrémisme.
    Prix du jury pour une série TV

    Don’t Know What de Thomas Renoldner
    Autriche, 2019, noir & blanc, vo (anglais), 8 min.
    Le cinéma de divertissement et l'art vidéo fusionnent en une sorte de nouveau genre cinématographique, qui alterne entre vues réelles et animation. On peut également le voir comme une composition musicale.
    Prix du film "Off-Limits"

    These Things in My Head – Side A de Luke Bourne
    Royaume-Uni, 2018, couleur, sans dialogue, 11 min.
    Représentation visuelle basée sur les pensées et les soucis que j'ai dans la tête au quotidien, qui trouvent leur fondement dans des faits réels, liés entre eux par une musique enjouée.
    Mention du jury pour un film de fin d’études

    Mon juke-box de Florentine Grelier
    France, 2019, couleur, 15 min.
    J'ai entendu une musique par hasard, l'autre jour. Un vieux titre de rock'n'roll. Ça me dit quelque chose… C'est sûrement un morceau qui passait sur une des machines infernales de mon père, l'aventurier, l'homme aux mille vies, le roi du juke-box.
    Prix André-Martin pour un court métrage français

    Sarkan de Martin Smatana
    République tchèque, 2019, couleur, sans dialogue, 13 min.
    Une interprétation tendre de la façon de gérer la question de la mort, traitée de façon simple, métaphorique et symbolique à travers la relation entre un petit garçon et son grand-père.
    Prix jeune public   

    Girl in the Hallway de Valerie Barnhart
    Canada, 2018, couleur, vostf, 10 min 30.
    Un homme témoigne des circonstances qui entourent la disparition d’une enfant et porte avec difficulté le lourd poids de son silence et de son inaction.
    Prix Festivals Connexion – Région Auvergne-Rhône-Alpes / En partenariat avec Lumières Numériques & Mèche Courte 

    Présentés par Yves Nougarède (chargé de sélection films et programmation, CITIA)

    Durée  : 1h32