Gilles Deleuze, “La crise de l’image-action”

    • VEN 09 OCTOBRE 2009 À 18:30

    Gilles Deleuze clôt “L’Image-Mouvement” par un chapitre, “La crise de l’image-action”, dans lequel, à partir des films d’Hitchcock (Fenêtre sur cour), il identifie la fin de cette grande forme propre au cinéma hollywoodien, qui se manifeste d’abord par la perte du “lien sensorimoteur”. Quelles furent les conséquences esthétiques et formelles de cette crise ? Aujourd’hui, après la redécouverte du cinéma américain des années 70, ce concept est-il toujours valide ?

    Spécialiste du Nouvel Hollywood et du cinéma de genre, France Culture. À paraître : “Michael Mann, un Saturne américain” (Éd. Cahiers du cinéma, 2010). Jean-Baptiste Thoret est critique à Charlie Hebdo et chroniqueur à France Culture. À paraître : “Michael Mann, un Saturne américain” (Éd. Cahiers du cinéma, 2010).

    Entrée libre dans la limite des places disponibles