close
close
keyboard_arrow_left RETOUR
    La Bostella
    La Bostella © Collection Christophel
    • SAM 29 MAI 2021 À 16:15

    La Bostella

    de Édouard Baer

    Présenté par David Castello-Lopes (journaliste)

    Avec Édouard Baer, Philippe Laudenbach
    Fiction l France l 1999
    95 min l Couleur l 35mm optique

    À propos du film

    Une bande de copains loufoques se retrouve dans une maison pour écrire une émission de télévision. Dans une ambiance qui se dégrade, le leader essaie de maintenir la cohésion du groupe. Une comédie tendre et cruelle, teintée d’une douce mélancolie. 

    Parole de Fan : David Castello-Lopes​
    Edouard Baer a un milliard de qualités géniales mais il y en a une seule dont je veux parler ici. C’est la personne qui imite le mieux au monde un certain type de médiocrité bien française : celle des gens qui parlent très bien pour ne rien dire du tout. Ces connards légers qui respirent la fausseté mondaine, le contentement de soi non mérité, ces amoureux de leur propre voix qui font maladroitement semblant de vouloir cacher la haute idée qu’ils ont d’eux-mêmes. Ces gens, souvent des hommes, je les voyais parler à la télévision quand j’étais petit et ils provoquaient en moi un agacement confus. Edouard Baer les a synthétisés de façon complètement géniale dans le personnage principal qu’il a créé et qui s’incarne indifféremment dans un scribe égyptien (Asterix), dans un peintre libidineux (Chico notre homme à Lisbonne) ou dans un humoriste de télévision embauché pour faire la pub d’un marchand de canapés (La Bostella). Quand j’ai découvert ce personnage il y a 20 ans, j’ai jubilé, comme à chaque fois que l’art précipite dans notre esprit quelque chose qu’on avait ressenti sans pouvoir le formuler. Et du coup, j’ai commencé à imiter Edouard Baer dans des petits films qu’on faisait avec mes amis (Chris au Soleil par exemple, réalisé par Guillaume Arène), dans les soirées étudiantes auxquelles j’allais et aussi, en août 2002, au rayon "accessoires hommes" des Galeries Lafayette, où j’étais le représentant de la marque de ceintures « Extra Souple » : « La ceinture Extra Souple monsieur, c’est bien plus qu’une ceinture, c’est une amie, avec ses tendresses et ses complicités, qui sera pour là vous, même si par exemple ça ne va pas très bien au travail mais si vous vous demandez peut-être « La vie m’a-t-elle suffisamment souri » ». Malheureusement, je n’avais pas le talent d’Edouard Baer. Et les gens me prenaient donc souvent pour le connard que j’essayais d’imiter.

    Bio de David Castello-Lopes​
    David Castello-Lopes, né le 16 septembre 1981 à Paris, est un journaliste qui fait des blagues.
    Il réalise chaque mois pour la RTS la série « Suisse ? », dans laquelle il explique des choses sur la suisse. Il est également chroniqueur sur Europe 1 chaque jour dans l’émission « Historiquement Vôtre » de Stéphane Bern et Mathieu Noël et réalise chaque semaine la pastille « Intéressant » dans l’émission « 28 minutes » sur Arte. Il a aussi réalisé, entre 2016 et 2020, « Depuis Quand » sur Canal+, une série de reportages sur l’origine des choses de la vie (Le café gourmand, les gens qui disent « Bonjourin » au lieu de Bonjour, les ONG qui demandent de l’argent sur les trottoirs, le bruit du passe navigo dans le métro à Paris, etc…). Pour cette série, il a voyagé partout où se trouvaient les inventeurs des choses : en Israël pour rencontrer l’inventeur de l’épilateur électrique, au Japon pour voir le petit fils de l’inventeur du Surimi, aux États-Unis pour interviewer le chirurgien qui a implanté les premiers seins en silicone. Il a auparavant été auteur au Gorafi, chef du service vidéo du journal « Le Monde » (pour lequel il a notamment lancé l’adaptation vidéo de la rubrique des Décodeurs) et pendant cinq ans, reporter et chroniqueur pour l’émission d’actualité internationale « L’Effet Papillon » sur Canal+.
    Découvrez la page YouTube de David Castello-Lopes.

     

    Présenté par David Castello-Lopes (journaliste) 

    Copie en provenance de la Cinémathèque de Toulouse.

    Consultez ici nos conditions sanitaires.