close
close
keyboard_arrow_left RETOUR
    Mish-Mish Effendi
    Mish-Mish Effendi © Frenkel, restauration et numérisation CNC
    • JEU 09 DÉCEMBRE 2021 À 15:00

    À l’ombre des pyramides

    Présenté par Jean-Baptiste Garnero (CNC), Didier Frenkel, Jenny Frenkel, Daniel Frenkel (famille Frenkel)

    En 1996, pour la première fois, le public du festival découvrait grâce au travail de restauration du CNC, les films des frères Frenkel.

    En 1935, à l’ombre des pyramides de Gizeh, Herschel, Shlomo et David Frenkel, fascinés par le cinéma d’animation américain mais complètement néophytes quant aux techniques du dessin animé, décident de réaliser leur premier film d’animation Mafish Fayda (Rien à faire).
    Quelques mois d’efforts plus tard, Mish Mish Effendi, leur héros sautille sur les écrans cairotes et rencontre alors un franc succès public. Les frères Frenkel viennent sans le savoir, d’offrir à l’Egypte sa première production animée à l’aide de dessins.

    Encouragés à continuer dans cette voie, ils s’attellent rapidement à une nouvelle production Misch el shater (Mish Mish le brave, 1936), mais la Seconde Guerre mondiale n’épargne pas l’Égypte et le trio est sollicité en 1939 par les autorités du pays pour réaliser un film de propagande, Al Difaa al watani (Défense nationale, 1940). Si la guerre met entre parenthèse leur production, elle n’entame pas leur inventivité ni leur conviction à continuer dans cette voie. Bel hana oushafa (Bon appétit) sort sur les écrans en 1946.
    Désormais reconnus et appréciés dans ce métier, on les sollicite également pour des films publicitaires. Mais leur carrière égyptienne est stoppée net et le trio doit se réinventer en exil une nouvelle vie professionnelle et artistique loin des pyramides, en banlieue parisienne.

    Bukra fil mish mish (2019), le documentaire de Tal Michael sur les frères Frenkel retrace avec précision, de nombreux documents à l’appui, la destinée de cette famille d’artistes et d’inventeurs autodidactes. Pour découvrir cette œuvre originale, deux films du trio Frenkel précèdent la présentation de ce documentaire. Enfin, nous profitons de cette séance et de ce focus sur les pionniers du cinéma d’animation égyptien pour rendre hommage à Ihab Shaker (1933-2019), illustrateur jeunesse, caricaturiste de presse et réalisateur de quelques films d’animation, dont notamment l’espiègle, 1,2,3, réalisé en 1974 à Paris grâce au concours technique et la bienveillance de Paul Grimault (1905-1994).

    1, 2, 3

    de Ihab Shaker

    vostf l 1974
    4 min l Cinéma Numérique 2K

    Mafich Faïda

    de la famille Frenkel

    muet l 1935
    3 min l Cinéma Numérique 2K

    Mish Mish El Shater

    de la famille Frenkel

    vostf l 1936
    9 min l Cinéma Numérique 2K

    Tête dure

    de la famille Frenkel

    Publicité l vostf l 1950
    2 min l Cinéma Numérique 2K

    Al Difaa Al Watani

    de la famille Frenkel

    vostf l 1940
    14 min l Cinéma Numérique 2K

    Bukra Fil Mish-Mish

    de Tal Michael

    Documentaire l vostf l 2019
    52 min l Cinéma Numérique 2K

    Présenté par Jean-Baptiste Garnero (CNC), Didier Frenkel, Jenny Frenkel, Daniel Frenkel (famille Frenkel)

    En collaboration avec la Direction du patrimoine du CNC et avec le concours de la succession Frenkel, des Films d’Ici Méditerranée, de Samira Shafik et de l’AFCA

    Durée : 2h

    Consultez ici nos consignes sanitaires.