"Dans les pas de Trisha Brown"
    © Anne Nordmann
    "Dans les pas de Trisha Brown"
    du 03 SEPTEMBRE 2016 au 28 JUILLET 2017

    100% doc

    UN AUTRE REGARD SUR LE MONDE

    Projections régulières ou exceptionnelles, rencontres, ateliers et propositions en ligne autour du cinéma documentaire sont à découvrir tout au long de l’année.

    Toutes les séances Toutes les rencontres Tous les films

    Présentation du programme

    Documentaire sur grand écran met à l’honneur le cinéaste chinois Du Haibin, tandis que l’Éclairage du mois explore avec la chercheuse Térésa Faucon le film de danse, en écho à une sélection qui fait la part belle à cet art. Au gré des séances, il sera aussi question de mémoire et de cinéma, festival de Cannes oblige.

    LEÇONS DE DANSE, LEÇONS DE VIE
    Des danseuses de l’Opéra répètent « Glacial Decoy » de Trisha Brown, pièce mythique de 18 minutes créée en 1979. « J’aurais aimé que le film ne soit qu’un seul plan séquence. Parce que je voulais que le spectateur du film soit baigné dans la danse, qu’il retrouve ses sensations de nourrisson dans le liquide amniotique du ventre de sa mère.», explique Marie-Hélène Rebois, l’auteur du si vivant Dans les pas de Trisha Brown, présenté en avant-première. Disparue en mars dernier, Trisha Brown fut l’élève d’Anna Halprin, pionnière de la danse contemporaine américaine, qui a su faire de la danse un art pour tous. Anna Halprin, le souffle de la danse est le premier film à lui être consacré.

    LA MÉMOIRE EST INDESTRUCTIBLE
    Dans Exil, Rithy Panh affronte à nouveau son passé et transfigure le génocide. « Le seul terme “ documentaire ” ne suffit plus à contenir une écriture qui mêle souverainement images d’archives, reconstitution, théâtre, artisanat, natures mortes, figurations du rêve, des sensations et de l’imaginaire. » (Mathieu Macheret, journaliste) C’est aussi la mémoire que recherche Davy Chou, en filmant la parole de survivants, Le Sommeil d’or qui s’attache aux traces du cinéma cambodgien, victime des purges khmères.

    HISTOIRES DE CINÉMA
    De Gabin gueule d’amour au film anniversaire d’Agnès Varda, Les Demoiselles ont eu 25 ans, le 7e art s’expose sous forme ludique (Ce qui me meut de Cédric Klapisch) ou pédagogique (Naissance du cinéma de Roger Leenhardt).

    Les auteurs nous racontent le monde. La Scam rassemble 38 000 d’entre eux dont elle gère les droits : auteurs de documentaires mais aussi écrivains, journalistes, photographes, dessinateurs... 100% doc est une des nombreuses manifestations initiées ou soutenues par la Scam pour promouvoir le documentaire.

    UNE PROGRAMMATION ANNUELLE : FORUM DES IMAGES / LA SCAM

    ET EN PARTENARIAT AVEC : DOCUMENTAIRE SUR GRAND ÉCRAN / CENTRE AUDIOVISUEL SIMONE DE BEAUVOIR / L’HUMANITÉ / TÉLÉRAMA / LCP-ASSEMBLÉE NATIONALE

    Réagissez !